SLIDER





HELLO HELLO ! 

Ca fait si longtemps... si longtemps que je ne suis pas venue écrire ici et en même temps, ce temps est passé tellement vite... Je me revois encore vous annoncer ici que j'allais devenir maman ! J'ai volontairement fais le choix de mettre le blog un peu de côté ces quelques mois, et même si j'étais toujours présente pour vous partager mon quotidien sur Instagram (@lpompom), j'ai préféré profiter de ces instants précieux au maximum en famille et avec mon petit bébé.  


J'ai du mal à y croire... je commence à vous écrire ces quelques lignes à 23H58 en ce Mercredi 17 Juillet, dernier jour de mon congé maternité... Je n'en reviens pas. C'est incroyable à quel point les jours sont passés vite, à quel point mon tout petit a changé depuis ses premiers jours... Heureusement, il me reste encore quelques semaines de congés devant moi avant de reprendre la route du travail et de laisser mon Léo à la crèche tous les matins ! Alors oui ! Pour ceux qui ne m'ont pas suivi sur Instagram durant ces derniers mois; j'ai donné naissance à un petit garçon le 2 Mai 2019. Mon petit Léo pesait 3kg4 pour 51cm, une vraie petite merveille ! 

Alors je vais commencer cet article comme le précédent qui s'intitulait 

"5 choses que j'aurais aimé savoir avant d'être enceinte"... :

Même si l'on imagine très fort que c'est un des plus grand Bonheur du monde, on ne peut pas réaliser à quel point notre coeur se "complète" et se "rempli" d'amour à la naissance d'un enfant.. 

Je ne pourrai même pas décrire ce sentiment, quand on vous pose sur le torse cette petite miniature de vous avec ce tout petit coeur qui bât... c'est juste incroyable. Un jour on m'avait dit :"c'est comme des racines qui sortent de ton coeur et qui l'entourent très fort"... J'avais trouvé cette image magnifique mais aujourd'hui, je me rends compte que c'est bien plus que ça...


Tellement magique de réaliser que c'est vous qui avez créé ce trésor, fabriquer ce petit bout d'homme et que vous allez l'aimer et le protéger toute votre vie. 


A la maternité on est un peu sur un nuage; on est entouré, on ne réalise pas complètement je pense... mais le retour à la maison est plus que déboussolant; Même si on a tout préparé avant de partir, on réalise enfin qu'il est vraiment là. Qu'on ne sera plus jamais 2 mais 3. 



Bon... je ne suis pas vraiment prête à vous partager le récit de mon accouchement mais tout ce que je peux vous dire c'est que TOUT s'est bien passé et que pour la "douillette" que je suis, je n'ai rien trouvé d'insurmontable... vraiment rien ! 

On ne se remets pas non plus d'un accouchement et de 9 mois de grossesse en 24H c'est sure et évident mais le plus fatiguant arrive quand on a accouché : les visites ! 


J'avais déjà prévenu famille et ami(e)s en demandant le moins de visite possible à la maternité mais en fait.. vous ne pouvez rien y faire, vous en avez quand même ! Ceci-dit, on est plus qu'heureux de présenter notre bébé mais il faut avouer que les journées sont rythmées de tellement de rdv que notre seule envie dans ces moments là c'est d'être au calme et surtout de dormir un peu (quand c'est possible)... Du coup, on est très vite irritable et dans certains cas même désagréable tant la fatigue se fait sentir (surtout le soir). 


Les visites s'enchainent à la maternité mais aussi et encore plus au retour à la maison.. Je vous conseille vraiment de ne pas organiser plus de 2 visites par jour car c'est vraiment épuisant... pour nous mais surtout pour bébé qui est trimballé de bras en bras (vous ne pouvez pas vraiment l'empêcher) et qui aura grand besoin de se reposer une fois les visites terminées.. 


J'ai réalisé beaucoup de choses en devenant maman et je sais que je n'irai plus de moi même voir une amie à la maternité (sauf si elle me l'a demandé) et surtout, je raccourcirai au maximum les visites de rencontres avec des bébés (pas plus d'une heure) car je sais maintenant à quel point ça peut être fatiguant.. 


Ce sont des moments précieux et je pense que plutôt de les gâcher en voulant aller trop vite, mieux vaut-il prendre le temps et espacer les visites sur 2-3 mois (si vous en avec beaucoup d'entourage comme nous) pour être plus relax et apprécier ces instants de bonheur partagés.


Encore une fois, je parle de MON cas et je ne fais aucune généralité mais... il faut quand même savoir que je suis la nana la plus douillette au monde (je me répète) et surtout; complètement phobique des piqûres... Pour vous dire, j'ai pleuré à casi toutes les prises de sang mensuelles pendant la grossesse... 

Je ne sais pas si l'anesthésiste était une génie ou si j'ai eu beaucoup de chance mais je n'ai strictement RIEN senti, même pas une petite piqure, rien rien rien ! Je pense par contre que j'ai mal réagi au produit car j'ai "vomis" pendant les 16 heures de travail... 


Bref, on m'avait pourtant dit que j'allais horriblement souffrir et que je ferais bien de renoncer à la péridurale... qu'il y avait beaucoup d'effets secondaires... enfin toutes les choses qu'on entends généralement sur la péridurale... mais pour moi, rien de tout ça !  

Alors clairement... l'allaitement est pour moi LA PIRE ARNAQUE au monde.. ahahah... Tout le monde nous dit que c'est fatiguant, que ça épuise... mais je ne vois pas comment ? Quand tout le monde s'active à débarrasser la table, faire à manger, ranger...vous, vous allaitez! ;) Et oui...toutes les 2/3 heures vous allez pouvoir vous poser entre 20 minutes et 1 heure, seule, tranquille avec votre bébé... Souvent même, vous finirez par vous endormir ! C'est un moment de repos dont vous prendrez le temps de savourer entre les nombreuses visites des premiers jours et le rush des tâches quotidiennes... Juste pour ça, c'est que du bonheur ! 

C'est aussi un moment magique et privilégié que vous aurez avec votre bébé et un lien intense qui se créera entre vous 2. Personnellement, je ne pensais pas spécialement allaiter, c'est venu comme ça... et je pense que le fait de ne pas y avoir réfléchis, de ne pas m'être angoissée à me demander comment je ferais si ça ne marcherai pas etc... et bien tout à parfaitement bien fonctionné ! De toute manière, on fait toujours ce qu'il y a de mieux pour notre bébé et si ça n'avait pas fonctionné, aussi bien pour lui que pour moi, j'aurai immédiatement arrêté... 


Pour répondre à toutes les diverses questions que vous m'avez posé à ce sujet et notamment sur les tire-lait, je vous ferais un autre article détaillé dans les jours à venir. 



On pourra vous le dire des milliard de fois, mais vous comprendrez réellement cette phrase quand le moment arrivera... Souvent, on vous donnera des conseils mais vous n'aurez pas envie de les appliquer... même si ils viennent de l'auxiliaire de puériculture ou du pédiatre ! Attention, je ne vous dis pas de ne pas les écouter ou de n'en faire qu'à votre tête... mais dans certains cas, votre instinct maternelle vous dira de faire autrement... 

Pour vous donner un exemple, à la maternité, on m'a complètement interdit de donner la tétine à Léo car "il prenait le sein".. J'étais d'accord pour allaiter mais par contre, pas pour devenir "sa tétine". Au début, il avait un gros besoin de succion alors j'ai décidé de lui donner la tétine. Seulement, à chaque fois qu'une auxiliaire ou pédiatre entrait dans la chambre, on me demandait de lui enlever et de le mettre au sein si besoin... Je savais pourtant qu'il n'avait pas faim.. Les premiers temps, je lui donnais alors la sucette en "cachète" et je la retirai dès que quelqu'un rentrait dans la chambre... J'ai finis par tenir tête au corps médical et à leur dire que c'était mon choix et que ça serait comme ça et pas autrement. C'est toujours très compliqué de tenir tête à des "médecins" qui pour nous on l'habitude de ce genre de chose mais si vous pensez que vous avez raison alors FAITES LE ! Aujourd'hui, Léo ne prend presque pas la sucette, seulement pour s'endormir quand il est très fatigué et il la recrache dès qu'il dort. Ca ne l'a pas empêché de prendre le sein correctement non plus et il tête toujours très bien à M+3. 


Alors si j'ai UN SEUL conseil à vous donner : écoutez-vous. 

Ce que tout le monde vous dira, entendez le. Mais ne vous prenez pas la tête avec des "avant on faisait ça....", "j'ai pas fais comme ça avec mon fils...", "c'est pas comme ça qu'il faut faire...", "Fais attention à... c'est pas bien !".... 

VOUS êtes la maman, votre instinct maternelle ne vous trompera pas ! Soyez sereine, votre bébé vous donne son entière confiance dès ses premières minutes de vie alors faites vous confiance à vous aussi : vos décisions serons probablement toujours les meilleures que vous prendrez pour lui.  

Comme d'habitude, je vous dis à très bientôt et n'hésitez pas à poser toutes vos questions en commentaire ci-dessous, je me ferais un plaisir de vous répondre ! 


Des bisous (de nous).





5 choses que j'aurais aimé savoir avant d'accoucher....

HELLO HELLO ! 

Ca fait si longtemps... si longtemps que je ne suis pas venue écrire ici et en même temps, ce temps est passé tellement vite... Je me revois encore vous annoncer ici que j'allais devenir maman ! J'ai volontairement fais le choix de mettre le blog un peu de côté ces quelques mois, et même si j'étais toujours présente pour vous partager mon quotidien sur Instagram (@lpompom), j'ai préféré profiter de ces instants précieux au maximum en famille et avec mon petit bébé.  


J'ai du mal à y croire... je commence à vous écrire ces quelques lignes à 23H58 en ce Mercredi 17 Juillet, dernier jour de mon congé maternité... Je n'en reviens pas. C'est incroyable à quel point les jours sont passés vite, à quel point mon tout petit a changé depuis ses premiers jours... Heureusement, il me reste encore quelques semaines de congés devant moi avant de reprendre la route du travail et de laisser mon Léo à la crèche tous les matins ! Alors oui ! Pour ceux qui ne m'ont pas suivi sur Instagram durant ces derniers mois; j'ai donné naissance à un petit garçon le 2 Mai 2019. Mon petit Léo pesait 3kg4 pour 51cm, une vraie petite merveille ! 

Alors je vais commencer cet article comme le précédent qui s'intitulait 

"5 choses que j'aurais aimé savoir avant d'être enceinte"... :

Même si l'on imagine très fort que c'est un des plus grand Bonheur du monde, on ne peut pas réaliser à quel point notre coeur se "complète" et se "rempli" d'amour à la naissance d'un enfant.. 

Je ne pourrai même pas décrire ce sentiment, quand on vous pose sur le torse cette petite miniature de vous avec ce tout petit coeur qui bât... c'est juste incroyable. Un jour on m'avait dit :"c'est comme des racines qui sortent de ton coeur et qui l'entourent très fort"... J'avais trouvé cette image magnifique mais aujourd'hui, je me rends compte que c'est bien plus que ça...


Tellement magique de réaliser que c'est vous qui avez créé ce trésor, fabriquer ce petit bout d'homme et que vous allez l'aimer et le protéger toute votre vie. 


A la maternité on est un peu sur un nuage; on est entouré, on ne réalise pas complètement je pense... mais le retour à la maison est plus que déboussolant; Même si on a tout préparé avant de partir, on réalise enfin qu'il est vraiment là. Qu'on ne sera plus jamais 2 mais 3. 



Bon... je ne suis pas vraiment prête à vous partager le récit de mon accouchement mais tout ce que je peux vous dire c'est que TOUT s'est bien passé et que pour la "douillette" que je suis, je n'ai rien trouvé d'insurmontable... vraiment rien ! 

On ne se remets pas non plus d'un accouchement et de 9 mois de grossesse en 24H c'est sure et évident mais le plus fatiguant arrive quand on a accouché : les visites ! 


J'avais déjà prévenu famille et ami(e)s en demandant le moins de visite possible à la maternité mais en fait.. vous ne pouvez rien y faire, vous en avez quand même ! Ceci-dit, on est plus qu'heureux de présenter notre bébé mais il faut avouer que les journées sont rythmées de tellement de rdv que notre seule envie dans ces moments là c'est d'être au calme et surtout de dormir un peu (quand c'est possible)... Du coup, on est très vite irritable et dans certains cas même désagréable tant la fatigue se fait sentir (surtout le soir). 


Les visites s'enchainent à la maternité mais aussi et encore plus au retour à la maison.. Je vous conseille vraiment de ne pas organiser plus de 2 visites par jour car c'est vraiment épuisant... pour nous mais surtout pour bébé qui est trimballé de bras en bras (vous ne pouvez pas vraiment l'empêcher) et qui aura grand besoin de se reposer une fois les visites terminées.. 


J'ai réalisé beaucoup de choses en devenant maman et je sais que je n'irai plus de moi même voir une amie à la maternité (sauf si elle me l'a demandé) et surtout, je raccourcirai au maximum les visites de rencontres avec des bébés (pas plus d'une heure) car je sais maintenant à quel point ça peut être fatiguant.. 


Ce sont des moments précieux et je pense que plutôt de les gâcher en voulant aller trop vite, mieux vaut-il prendre le temps et espacer les visites sur 2-3 mois (si vous en avec beaucoup d'entourage comme nous) pour être plus relax et apprécier ces instants de bonheur partagés.


Encore une fois, je parle de MON cas et je ne fais aucune généralité mais... il faut quand même savoir que je suis la nana la plus douillette au monde (je me répète) et surtout; complètement phobique des piqûres... Pour vous dire, j'ai pleuré à casi toutes les prises de sang mensuelles pendant la grossesse... 

Je ne sais pas si l'anesthésiste était une génie ou si j'ai eu beaucoup de chance mais je n'ai strictement RIEN senti, même pas une petite piqure, rien rien rien ! Je pense par contre que j'ai mal réagi au produit car j'ai "vomis" pendant les 16 heures de travail... 


Bref, on m'avait pourtant dit que j'allais horriblement souffrir et que je ferais bien de renoncer à la péridurale... qu'il y avait beaucoup d'effets secondaires... enfin toutes les choses qu'on entends généralement sur la péridurale... mais pour moi, rien de tout ça !  

Alors clairement... l'allaitement est pour moi LA PIRE ARNAQUE au monde.. ahahah... Tout le monde nous dit que c'est fatiguant, que ça épuise... mais je ne vois pas comment ? Quand tout le monde s'active à débarrasser la table, faire à manger, ranger...vous, vous allaitez! ;) Et oui...toutes les 2/3 heures vous allez pouvoir vous poser entre 20 minutes et 1 heure, seule, tranquille avec votre bébé... Souvent même, vous finirez par vous endormir ! C'est un moment de repos dont vous prendrez le temps de savourer entre les nombreuses visites des premiers jours et le rush des tâches quotidiennes... Juste pour ça, c'est que du bonheur ! 

C'est aussi un moment magique et privilégié que vous aurez avec votre bébé et un lien intense qui se créera entre vous 2. Personnellement, je ne pensais pas spécialement allaiter, c'est venu comme ça... et je pense que le fait de ne pas y avoir réfléchis, de ne pas m'être angoissée à me demander comment je ferais si ça ne marcherai pas etc... et bien tout à parfaitement bien fonctionné ! De toute manière, on fait toujours ce qu'il y a de mieux pour notre bébé et si ça n'avait pas fonctionné, aussi bien pour lui que pour moi, j'aurai immédiatement arrêté... 


Pour répondre à toutes les diverses questions que vous m'avez posé à ce sujet et notamment sur les tire-lait, je vous ferais un autre article détaillé dans les jours à venir. 



On pourra vous le dire des milliard de fois, mais vous comprendrez réellement cette phrase quand le moment arrivera... Souvent, on vous donnera des conseils mais vous n'aurez pas envie de les appliquer... même si ils viennent de l'auxiliaire de puériculture ou du pédiatre ! Attention, je ne vous dis pas de ne pas les écouter ou de n'en faire qu'à votre tête... mais dans certains cas, votre instinct maternelle vous dira de faire autrement... 

Pour vous donner un exemple, à la maternité, on m'a complètement interdit de donner la tétine à Léo car "il prenait le sein".. J'étais d'accord pour allaiter mais par contre, pas pour devenir "sa tétine". Au début, il avait un gros besoin de succion alors j'ai décidé de lui donner la tétine. Seulement, à chaque fois qu'une auxiliaire ou pédiatre entrait dans la chambre, on me demandait de lui enlever et de le mettre au sein si besoin... Je savais pourtant qu'il n'avait pas faim.. Les premiers temps, je lui donnais alors la sucette en "cachète" et je la retirai dès que quelqu'un rentrait dans la chambre... J'ai finis par tenir tête au corps médical et à leur dire que c'était mon choix et que ça serait comme ça et pas autrement. C'est toujours très compliqué de tenir tête à des "médecins" qui pour nous on l'habitude de ce genre de chose mais si vous pensez que vous avez raison alors FAITES LE ! Aujourd'hui, Léo ne prend presque pas la sucette, seulement pour s'endormir quand il est très fatigué et il la recrache dès qu'il dort. Ca ne l'a pas empêché de prendre le sein correctement non plus et il tête toujours très bien à M+3. 


Alors si j'ai UN SEUL conseil à vous donner : écoutez-vous. 

Ce que tout le monde vous dira, entendez le. Mais ne vous prenez pas la tête avec des "avant on faisait ça....", "j'ai pas fais comme ça avec mon fils...", "c'est pas comme ça qu'il faut faire...", "Fais attention à... c'est pas bien !".... 

VOUS êtes la maman, votre instinct maternelle ne vous trompera pas ! Soyez sereine, votre bébé vous donne son entière confiance dès ses premières minutes de vie alors faites vous confiance à vous aussi : vos décisions serons probablement toujours les meilleures que vous prendrez pour lui.  

Comme d'habitude, je vous dis à très bientôt et n'hésitez pas à poser toutes vos questions en commentaire ci-dessous, je me ferais un plaisir de vous répondre ! 


Des bisous (de nous).





HELLO les bricolos (ou pas)! 


Comme vous le savez probablement, déjà plusieurs mois que nous sommes en pleins travaux à l'appartement... Avant d'attaquer la chambre de notre baby qui était initialement mon bureau, il a fallut trouver de l'espace pour ranger tout ce bazars accumulé depuis 7 ans déjà... 

J'attends d'avoir terminé toutes les décos pour vous faire des articles avant/après mais en attendant je vous fais un petit article sur cette pièce qu'on a mis tant de temps à terminer : notre chambre ! 

Et terminer est un BIEN grand mot... il me reste aussi encore pas mal de déco à choisir; notamment la suspension lumineuse, une des pièce principale de la chambre. 


INSPIRATION CHAMBRE



On a longtemps hésité à peindre le parquet mosaïque en noir puis en blanc mais nous n'avons finalement pas passé le cap.. trop peur que ça soit vraiment trop salissant et irrécupérable... on verra plus tard ! 

ENVIES DECO



Si vous avez des idées pour ma suspensions... surtout n'hésitez pas à m'en faire part, sur insta ou en commentaires sous l'article.. je suis ultra preneuse ! 

 Bref, vous vous en doutez, il me tarde de terminer la deco de la chambre pour commencer celle de mon sweet baby... 

Sur ces quelques images, je vous dis à très bientôt avec mes photos des travaux avant/après et comme d'habitude n'hésitez pas à poser toutes vos questions en commentaire ci-dessous, je me ferais un plaisir de vous répondre ! 


Des bisous.




INSPIRATION DECO - CHAMBRE

HELLO les bricolos (ou pas)! 


Comme vous le savez probablement, déjà plusieurs mois que nous sommes en pleins travaux à l'appartement... Avant d'attaquer la chambre de notre baby qui était initialement mon bureau, il a fallut trouver de l'espace pour ranger tout ce bazars accumulé depuis 7 ans déjà... 

J'attends d'avoir terminé toutes les décos pour vous faire des articles avant/après mais en attendant je vous fais un petit article sur cette pièce qu'on a mis tant de temps à terminer : notre chambre ! 

Et terminer est un BIEN grand mot... il me reste aussi encore pas mal de déco à choisir; notamment la suspension lumineuse, une des pièce principale de la chambre. 


INSPIRATION CHAMBRE



On a longtemps hésité à peindre le parquet mosaïque en noir puis en blanc mais nous n'avons finalement pas passé le cap.. trop peur que ça soit vraiment trop salissant et irrécupérable... on verra plus tard ! 

ENVIES DECO



Si vous avez des idées pour ma suspensions... surtout n'hésitez pas à m'en faire part, sur insta ou en commentaires sous l'article.. je suis ultra preneuse ! 

 Bref, vous vous en doutez, il me tarde de terminer la deco de la chambre pour commencer celle de mon sweet baby... 

Sur ces quelques images, je vous dis à très bientôt avec mes photos des travaux avant/après et comme d'habitude n'hésitez pas à poser toutes vos questions en commentaire ci-dessous, je me ferais un plaisir de vous répondre ! 


Des bisous.





HELLO 2019...HELLO BABY ! 


Avant de débuter cet article, je vous souhaite à TOUS et à TOUTES, une merveilleuse année 2019 (il est encore temps) : que vos rêves les plus fous deviennent réalité.. Vous l'aurez compris, chez nous cette année sera pleine de changements et de rebondissements puisque d'ici moins de 4 petits mois (déjà), nous accueillerons notre mini-nous !


Je dois quand même vous avouer que j'ai longtemps hésiter avant d'écrire cet article.. sans trop savoir quoi raconter ni comment le faire.. Dévoiler sans non plus voler tous ces instants de nos vies privées... Mais en même temps, j'en suis convaincu, aujourd'hui, tenir un blog c'est aussi partager les étapes de nos vies qui nous font grandir et évoluer... Voici un résumé de mes 6 premiers mois de grossesses à travers "5 choses que j'aurais aimé savoir avant d'être enceinte"...

Peu après notre retour de ce magnifique voyage d'été à Punta Cana (l'article Punta Cana arrivera d'ailleurs très prochainement), nous avons appris cette incroyable nouvelle : nous étions partis à 2 mais rentrés à 3 !

Il n'y a pas de mot pour d'écrire la sensation et le sentiment qui nous envahis en apprenant la nouvelle mais je vous avoue que je suis un peu passée par toutes les couleurs... Est-ce que c'est certain ? Est-ce qu'il y aura assez de place dans mon ventre ? Comment je vais faire ? Comment je vais l'annoncer ? Qu'est ce que je vais dire au boulot ? Est-ce-que je vais m'en sortir ?

Je n'ai pas pu attendre 24h avant de l'annoncer au Papa même si j'aurai souhaité préparé ça un peu plus joliment que de l'annoncer si "brute de pomme".... Je n'ai pas réussi à me contenir... pour tout vous dire, j'ai du attendre 1 heure 20 minutes et quelques secondes à peine avant de lui annoncer ça comme si je lui annonçais qu'il n'y avait plus PQ aux toilettes....

En réalité çà a été : LE SOULAGEMENT ! Cette chanson "Libérée, Délivrée" prenait alors tout son sens pour moi : pire que la délivrance quand j'ai vu en l'espace d'un millième de seconde, l'expression du bonheur s'afficher sur son visage.... et ce moment pendant lequel on se dit secrètement "OUF ! Alors ça va aller.... !"..

Je n'y croyais tellement pas que j'étais déjà convaincu qu'il fallait attendre ces fameux 3 mois avant de l'annoncer à qui que ce soit.... Je voulais être sure, vérifier, re-vérifier, contrôler, et re-contrôler.... C'est drôle de dire ça alors que le lendemain même, ma coiffeuse était déjà au courant... Ba oui... vous avez jamais entendu dire que les balayages, mèches, colorations étaient interdit pour les femmes enceintes ? Bon en réalité c'est faux... mais tous les moyens étaient bons pour annoncer cette nouvelle aux personnes "pas trop proches" mais qui pourraient juste me rassurer un peu et me dire que c'est génial et que c'est une super étape de la vie.... C'est exactement ce qu'on a besoin d'entendre dans ces moments là pour être rassuré.. et ça peu venir de n'importe qui, même la pharmacienne que vous n'aviez jamais vu auparavant : ça vous fait du BIEN !

Vient alors la période pendant laquelle on garde tout ça pour nous... elle parait une éternité pourtant c'est seulement 3 mois;12 semaines; 84 jours;.... Mais il faut faire "comme si ne rien était"... Garder pour vous cette envie incroyable d'hurler sur les toits que bientôt nous serons 3 ! Prendre sa voiture et conduire (TRÈS) prudemment en se disant que maintenant, nous ne sommes plus seule... Allé manger chez nos parents et nos beaux parents sans qu'ils ne se doutent de rien, faire des soirées entre amis, continuer le sport, la danse... Faire semblant de boire du vin à table, s'habiller avec des hauts bien moulants pour que personne ne se doute de rien tant que ça ne se voit pas encore et surtout : TOUT faire pour que le sujet "Baby" n'arrive pas sur la table.... de peur d'esquisser ce petit sourire ou ce regard qui veut tout dire...

A vrai dire, je crois qu'on a plutôt bien géré cette situation... jusqu'au jour où....

A quelques journées à peine de cette tant attendue annonce, arrive un drame.. celui que l'on attend jamais, celui que personne ne veut vivre, ce drame qui arrive alors que nous sommes à quelques petites heures à peine du Bonheur partagé... cette nuit d'Octobre où le téléphone sonne et ou l'on nous annonce qu'un ange a pris son envol... soudainement, sans prévenir, sans dire au-revoir... Je peux vous garantir que c'est la pire des choses qui aurait pu nous arriver. Perdre un être chère est une épreuve très difficile à vivre et à surpasser en temps normal mais là... c'est le déluge... le déluge de larmes, celles qui ne s'arrêtent plus de couler et cette question qui persiste dans ma tête "Est-ce que j'ai ôté la vie d'une personne que j'aime pour la donner à mon tour ?"..

J'ai longtemps hésité à vous "cacher" cette étape très personnelle de ma grossesse mais je me suis dit qu'elle était importante tant j'ai passé un nombre d'heures incalculables sur des forums internet sans trouver de réponses à mes questions... "vivre la disparition d'un proche en pleine grossesse"; "surmonter une grande tristesse en étant enceinte"... Bref... je n'ai trouvé aucun mot pour apaiser ma douleur. Je ne trouvais même pas le courage au fond de moi de me retrouver en famille dans ce moment tels mon chagrin était immense. Le seul et l'unique endroit ou je me sentais "bien" c'était au bureau car j'étais obligé de penser et de me concentrer sur autre chose... La journée terminée, à peine le contact de ma voiture allumé, mes larmes ne cessaient de couler à nouveau... toujours cette question "Comment le destin à t'il pu nous faire ça ?"...  "

L'annonce est alors arrivé ici... loin de toutes celles que j'aurai pu imaginer mais le destin en avait bien décidé ainsi.. mon ventre commençait doucement à s'arrondir mais surtout ma solitude et le nombres incalculables de larmes qui coulaient sur mes joues étaient en train de me trahir... Quelques minutes de Bonheur plongées au milieu de longues journées de tristesse... voilà... c'est comme ça que ça devait se passer et d'un côté, c'était aussi un peu comme le "rayon de soleil" qui nous a rapidement rappelé que la vie continue...

Je vous avoue que je pensais que "le pire" était passé... mais j'étais loin d’imaginer ce qui allait arriver... Vous connaissez ce proverbe "un décès annonce une naissance" ? Je pense qu'à partir de là, j'ai du l'entendre plus d'une cinquantaine de fois en l’espace d'une semaine... Mais QUI à inventer cette phrase ? Alors voilà... si un jour (et je ne vous le souhaite pas) une telle situation se présente à vous, rappelez vous de cela : n'utilisez JAMAIS - JAMAIS ces mots... Alors que certains pensaient bien faire au moment où ma douleur commençait tout juste à s'apaiser, elle a resurgit comme au premier jour et pire encore car c'est à ce moment qu'on se demande "est-ce que les gens aussi pensent que j'ai ôter une vie pour la donner à mon tour ?"... Alors on esquisse un petit sourire, on ne dit trop rien et puis on recommence à pleurer en cachette.. jusqu'à ce que ça passe avec le temps... beaucoup de temps... 

Aujourd'hui, je me console en me disant que si ma grossesse se passe à merveille et sans aucune complication pour le moment, c'est que toutes mes étoiles qui ont rejoint le ciel veillent sur nous et nous protègent sans relâche... 4 mois après on y pense encore tous les jours sans aucune exception mais on vit avec car on comprends que finalement, rien n'est réellement lié même si dans certain moment, c'est toujours très compliqué à se l'avouer...

Comme on dit "les hormones" amplifient peut être les ressentis et les émotions... chaque chagrin est différent et perçu différemment selon les personnes mais une chose est sure, ils ne sont jamais évident à surmonter.. 

Arrive ensuite la période un peu plus joyeuse... Celle pendant laquelle tout le monde veut nous voir, poser des millions de questions et surtout toucher votre ventre ! Bon... je vous avoue que cette période fait du bien au moral mais qu'elle peut rapidement être compliquée à gérer sereinement si comme nous vous avez une assez grande famille et pas mal d'amis... Au milieu de tout ça, il faut aussi penser à vous retrouver à 2, vous reposer et surtout à préparer l'heureux événement car mine de rien ça passe plutôt très très vite...

Vous avez 9 mois devant vous pour apprendre à "prioriser" et à vous "partager"... Il y a ceux que vous avez envie de voir (comme avant), ni plus ni moins... Votre famille, pour qui vous êtes capables de chambouler tous vos emplois du temps même pour partager un mini-moment. Et puis il y à ceux qui "disparaissent" et ceux qui "ré-apparaissent" de votre vie... C'est surement dans ces moments là qu'on recentre notre attention sur les personnes qui sont vraiment importantes à nos yeux parce que de toute manière en 9 mois, il est juste impossible de voir toutes les personnes qui demandent à vous voir...


J'allais oublié une chose TRÈS importante à mes yeux si ce n'est LA plus importante, et c'est un conseil que j'aurai TELLEMENT aimé qu'on me donne avant le début de ma grossesse : partagez votre bonheur mais SURTOUT gardez-en pour vous ! 

Nous étions tellement heureux que sans le vouloir, nous avons dévoiler des choses que nous aurions mieux fait de garder pour nous et je sais de quoi je parle... 

Déjà, nous avons fait le choix de découvrir le sexe de notre baby en même temps que notre famille et nos amis proches lors d'une "Gender reveal" et ça : c'est de loin la meilleure idée qu'on ai pu avoir. C'est un moment qui restera longtemps gravé en nous et si un jour je dois vivre cet instant à nouveau, je ne le changerai pour rien au monde. C'est de loin la plus belle preuve d'amour que vous pouvez offrir à ceux qui vous sont chères : découvrir en même temps qu'eux ce secret caché depuis 4 mois que tout le monde attends avec impatience... Si vous voulez, je vous ferais également un petit article sur notre Gender Reveal pour vous expliquer comment on a organisé tout çà...

Ensuite, il y a cette fameuse question "Et le prénom ?"... Et c'est la que tout se complique... Cette question à laquelle il ne faut JAMAIS répondre.. parce que de toute manière il y aura TOUJOURS quelqu'un qui vous dira "Oh non tu peux pas faire ça ! Je voulais appeler ma fille/mon fils comme ça !" ; "Tout ceux qui s'appellent comme ca sont des terreurs !" ou encore "Ah non c'est le prénom de mon ex !"... bref ! Voilà comment nous avons réussi à ne plus être d'accord sur LE SEUL prénom qu'on avait validé à 98% à deux... et c'est surement une des plus grande déception que j'aurai eu pendant ces 9 mois... A tel point que maintenant, je ne veux plus RIEN dire... à personne. Ce n'est ni de la colère ni de la déception.. en réalité je crois que c'est bien plus fort que ça... comme quelque chose que vous vouliez offrir avec tout votre coeur et qu'on vous a finalement "volé"...


Il y a aussi ces moments (plutôt récurrents) ou tout le monde y va de son conseil : "Il faut allaiter c'est très important sinon votre enfant sera tout le temps malade"... "Choisissez cette poussette, elle est facile à transporter et les autres ne valent pas leurs prix", "Ne prenez pas de tour de lit, c'est dangereux pour le bébé", "Arrêtes de manger tu vas vraiment finir par grossir...", "Tu ne devrais pas prendre la péridural, tu vas rien sentir sinon...", "Tu as mis de la crème anti-vergetures ? Ta peau va péter si tu n'en mets pas tous les jours !", "N'achètes rien pour le moment, tu vas rien utiliser de tout çà".... et je vous en passe et des meilleures... 

Alors je dois vous avouer que j'adore écouter et recevoir les conseils de chacun car c'est vraiment tout nouveau pour moi... ça peut être rassurant mais aussi vite devenir oppressant... SURTOUT il faut apprendre à savoir faire le TRIS ! Personnellement,j'écoute tout et je fais ensuite le tris à ma manière, selon mes envies, mes croyances et mes façons de fonctionner... Je comprends que çà puisse être très compliqué pour certaines, notamment quand ça vient de personnes que l'on ne porte pas spécialement dans notre coeur ou ce genre de personne (très) mal placée pour donner des conseils... Bref...  Mon conseil ; respirer, souriez, dites que "vous en prenez notes..." mais surtout FAITES COMME VOUS VOULEZ !


Je crois que j'ai plus ou moins résumé l'intégralité de ces 6 premiers mois en quelques lignes... J'ai JUSTE oublié de vous dire que j'ai été malade (oui oui), les 3 premiers mois et demi (le et demi est très important pour moi...)! :) Mais que malgré ce que l'on peut entendre, c'est largement surmontable et aujourd'hui çà va BEAUCOUP mieux (être enceinte n'est pas une maladie, loin de là !)... Le point méga positif que je garde de cette période c'est que je n'ai pas pris de poids et que comme dit mon gyneco; c'est tout ce que j'aurai de moins à perdre après... Vous n'êtes pas d'accord ? ;) 


Sur ces quelques lignes, je vous dis à très bientôt et n'hésitez pas à poser toutes vos questions en commentaire ci-dessous, je me ferais un plaisir de vous répondre ! 

Des bisous (de nous).


5 choses que j'aurais aimé savoir avant d'être enceinte...


HELLO 2019...HELLO BABY ! 


Avant de débuter cet article, je vous souhaite à TOUS et à TOUTES, une merveilleuse année 2019 (il est encore temps) : que vos rêves les plus fous deviennent réalité.. Vous l'aurez compris, chez nous cette année sera pleine de changements et de rebondissements puisque d'ici moins de 4 petits mois (déjà), nous accueillerons notre mini-nous !


Je dois quand même vous avouer que j'ai longtemps hésiter avant d'écrire cet article.. sans trop savoir quoi raconter ni comment le faire.. Dévoiler sans non plus voler tous ces instants de nos vies privées... Mais en même temps, j'en suis convaincu, aujourd'hui, tenir un blog c'est aussi partager les étapes de nos vies qui nous font grandir et évoluer... Voici un résumé de mes 6 premiers mois de grossesses à travers "5 choses que j'aurais aimé savoir avant d'être enceinte"...

Peu après notre retour de ce magnifique voyage d'été à Punta Cana (l'article Punta Cana arrivera d'ailleurs très prochainement), nous avons appris cette incroyable nouvelle : nous étions partis à 2 mais rentrés à 3 !

Il n'y a pas de mot pour d'écrire la sensation et le sentiment qui nous envahis en apprenant la nouvelle mais je vous avoue que je suis un peu passée par toutes les couleurs... Est-ce que c'est certain ? Est-ce qu'il y aura assez de place dans mon ventre ? Comment je vais faire ? Comment je vais l'annoncer ? Qu'est ce que je vais dire au boulot ? Est-ce-que je vais m'en sortir ?

Je n'ai pas pu attendre 24h avant de l'annoncer au Papa même si j'aurai souhaité préparé ça un peu plus joliment que de l'annoncer si "brute de pomme".... Je n'ai pas réussi à me contenir... pour tout vous dire, j'ai du attendre 1 heure 20 minutes et quelques secondes à peine avant de lui annoncer ça comme si je lui annonçais qu'il n'y avait plus PQ aux toilettes....

En réalité çà a été : LE SOULAGEMENT ! Cette chanson "Libérée, Délivrée" prenait alors tout son sens pour moi : pire que la délivrance quand j'ai vu en l'espace d'un millième de seconde, l'expression du bonheur s'afficher sur son visage.... et ce moment pendant lequel on se dit secrètement "OUF ! Alors ça va aller.... !"..

Je n'y croyais tellement pas que j'étais déjà convaincu qu'il fallait attendre ces fameux 3 mois avant de l'annoncer à qui que ce soit.... Je voulais être sure, vérifier, re-vérifier, contrôler, et re-contrôler.... C'est drôle de dire ça alors que le lendemain même, ma coiffeuse était déjà au courant... Ba oui... vous avez jamais entendu dire que les balayages, mèches, colorations étaient interdit pour les femmes enceintes ? Bon en réalité c'est faux... mais tous les moyens étaient bons pour annoncer cette nouvelle aux personnes "pas trop proches" mais qui pourraient juste me rassurer un peu et me dire que c'est génial et que c'est une super étape de la vie.... C'est exactement ce qu'on a besoin d'entendre dans ces moments là pour être rassuré.. et ça peu venir de n'importe qui, même la pharmacienne que vous n'aviez jamais vu auparavant : ça vous fait du BIEN !

Vient alors la période pendant laquelle on garde tout ça pour nous... elle parait une éternité pourtant c'est seulement 3 mois;12 semaines; 84 jours;.... Mais il faut faire "comme si ne rien était"... Garder pour vous cette envie incroyable d'hurler sur les toits que bientôt nous serons 3 ! Prendre sa voiture et conduire (TRÈS) prudemment en se disant que maintenant, nous ne sommes plus seule... Allé manger chez nos parents et nos beaux parents sans qu'ils ne se doutent de rien, faire des soirées entre amis, continuer le sport, la danse... Faire semblant de boire du vin à table, s'habiller avec des hauts bien moulants pour que personne ne se doute de rien tant que ça ne se voit pas encore et surtout : TOUT faire pour que le sujet "Baby" n'arrive pas sur la table.... de peur d'esquisser ce petit sourire ou ce regard qui veut tout dire...

A vrai dire, je crois qu'on a plutôt bien géré cette situation... jusqu'au jour où....

A quelques journées à peine de cette tant attendue annonce, arrive un drame.. celui que l'on attend jamais, celui que personne ne veut vivre, ce drame qui arrive alors que nous sommes à quelques petites heures à peine du Bonheur partagé... cette nuit d'Octobre où le téléphone sonne et ou l'on nous annonce qu'un ange a pris son envol... soudainement, sans prévenir, sans dire au-revoir... Je peux vous garantir que c'est la pire des choses qui aurait pu nous arriver. Perdre un être chère est une épreuve très difficile à vivre et à surpasser en temps normal mais là... c'est le déluge... le déluge de larmes, celles qui ne s'arrêtent plus de couler et cette question qui persiste dans ma tête "Est-ce que j'ai ôté la vie d'une personne que j'aime pour la donner à mon tour ?"..

J'ai longtemps hésité à vous "cacher" cette étape très personnelle de ma grossesse mais je me suis dit qu'elle était importante tant j'ai passé un nombre d'heures incalculables sur des forums internet sans trouver de réponses à mes questions... "vivre la disparition d'un proche en pleine grossesse"; "surmonter une grande tristesse en étant enceinte"... Bref... je n'ai trouvé aucun mot pour apaiser ma douleur. Je ne trouvais même pas le courage au fond de moi de me retrouver en famille dans ce moment tels mon chagrin était immense. Le seul et l'unique endroit ou je me sentais "bien" c'était au bureau car j'étais obligé de penser et de me concentrer sur autre chose... La journée terminée, à peine le contact de ma voiture allumé, mes larmes ne cessaient de couler à nouveau... toujours cette question "Comment le destin à t'il pu nous faire ça ?"...  "

L'annonce est alors arrivé ici... loin de toutes celles que j'aurai pu imaginer mais le destin en avait bien décidé ainsi.. mon ventre commençait doucement à s'arrondir mais surtout ma solitude et le nombres incalculables de larmes qui coulaient sur mes joues étaient en train de me trahir... Quelques minutes de Bonheur plongées au milieu de longues journées de tristesse... voilà... c'est comme ça que ça devait se passer et d'un côté, c'était aussi un peu comme le "rayon de soleil" qui nous a rapidement rappelé que la vie continue...

Je vous avoue que je pensais que "le pire" était passé... mais j'étais loin d’imaginer ce qui allait arriver... Vous connaissez ce proverbe "un décès annonce une naissance" ? Je pense qu'à partir de là, j'ai du l'entendre plus d'une cinquantaine de fois en l’espace d'une semaine... Mais QUI à inventer cette phrase ? Alors voilà... si un jour (et je ne vous le souhaite pas) une telle situation se présente à vous, rappelez vous de cela : n'utilisez JAMAIS - JAMAIS ces mots... Alors que certains pensaient bien faire au moment où ma douleur commençait tout juste à s'apaiser, elle a resurgit comme au premier jour et pire encore car c'est à ce moment qu'on se demande "est-ce que les gens aussi pensent que j'ai ôter une vie pour la donner à mon tour ?"... Alors on esquisse un petit sourire, on ne dit trop rien et puis on recommence à pleurer en cachette.. jusqu'à ce que ça passe avec le temps... beaucoup de temps... 

Aujourd'hui, je me console en me disant que si ma grossesse se passe à merveille et sans aucune complication pour le moment, c'est que toutes mes étoiles qui ont rejoint le ciel veillent sur nous et nous protègent sans relâche... 4 mois après on y pense encore tous les jours sans aucune exception mais on vit avec car on comprends que finalement, rien n'est réellement lié même si dans certain moment, c'est toujours très compliqué à se l'avouer...

Comme on dit "les hormones" amplifient peut être les ressentis et les émotions... chaque chagrin est différent et perçu différemment selon les personnes mais une chose est sure, ils ne sont jamais évident à surmonter.. 

Arrive ensuite la période un peu plus joyeuse... Celle pendant laquelle tout le monde veut nous voir, poser des millions de questions et surtout toucher votre ventre ! Bon... je vous avoue que cette période fait du bien au moral mais qu'elle peut rapidement être compliquée à gérer sereinement si comme nous vous avez une assez grande famille et pas mal d'amis... Au milieu de tout ça, il faut aussi penser à vous retrouver à 2, vous reposer et surtout à préparer l'heureux événement car mine de rien ça passe plutôt très très vite...

Vous avez 9 mois devant vous pour apprendre à "prioriser" et à vous "partager"... Il y a ceux que vous avez envie de voir (comme avant), ni plus ni moins... Votre famille, pour qui vous êtes capables de chambouler tous vos emplois du temps même pour partager un mini-moment. Et puis il y à ceux qui "disparaissent" et ceux qui "ré-apparaissent" de votre vie... C'est surement dans ces moments là qu'on recentre notre attention sur les personnes qui sont vraiment importantes à nos yeux parce que de toute manière en 9 mois, il est juste impossible de voir toutes les personnes qui demandent à vous voir...


J'allais oublié une chose TRÈS importante à mes yeux si ce n'est LA plus importante, et c'est un conseil que j'aurai TELLEMENT aimé qu'on me donne avant le début de ma grossesse : partagez votre bonheur mais SURTOUT gardez-en pour vous ! 

Nous étions tellement heureux que sans le vouloir, nous avons dévoiler des choses que nous aurions mieux fait de garder pour nous et je sais de quoi je parle... 

Déjà, nous avons fait le choix de découvrir le sexe de notre baby en même temps que notre famille et nos amis proches lors d'une "Gender reveal" et ça : c'est de loin la meilleure idée qu'on ai pu avoir. C'est un moment qui restera longtemps gravé en nous et si un jour je dois vivre cet instant à nouveau, je ne le changerai pour rien au monde. C'est de loin la plus belle preuve d'amour que vous pouvez offrir à ceux qui vous sont chères : découvrir en même temps qu'eux ce secret caché depuis 4 mois que tout le monde attends avec impatience... Si vous voulez, je vous ferais également un petit article sur notre Gender Reveal pour vous expliquer comment on a organisé tout çà...

Ensuite, il y a cette fameuse question "Et le prénom ?"... Et c'est la que tout se complique... Cette question à laquelle il ne faut JAMAIS répondre.. parce que de toute manière il y aura TOUJOURS quelqu'un qui vous dira "Oh non tu peux pas faire ça ! Je voulais appeler ma fille/mon fils comme ça !" ; "Tout ceux qui s'appellent comme ca sont des terreurs !" ou encore "Ah non c'est le prénom de mon ex !"... bref ! Voilà comment nous avons réussi à ne plus être d'accord sur LE SEUL prénom qu'on avait validé à 98% à deux... et c'est surement une des plus grande déception que j'aurai eu pendant ces 9 mois... A tel point que maintenant, je ne veux plus RIEN dire... à personne. Ce n'est ni de la colère ni de la déception.. en réalité je crois que c'est bien plus fort que ça... comme quelque chose que vous vouliez offrir avec tout votre coeur et qu'on vous a finalement "volé"...


Il y a aussi ces moments (plutôt récurrents) ou tout le monde y va de son conseil : "Il faut allaiter c'est très important sinon votre enfant sera tout le temps malade"... "Choisissez cette poussette, elle est facile à transporter et les autres ne valent pas leurs prix", "Ne prenez pas de tour de lit, c'est dangereux pour le bébé", "Arrêtes de manger tu vas vraiment finir par grossir...", "Tu ne devrais pas prendre la péridural, tu vas rien sentir sinon...", "Tu as mis de la crème anti-vergetures ? Ta peau va péter si tu n'en mets pas tous les jours !", "N'achètes rien pour le moment, tu vas rien utiliser de tout çà".... et je vous en passe et des meilleures... 

Alors je dois vous avouer que j'adore écouter et recevoir les conseils de chacun car c'est vraiment tout nouveau pour moi... ça peut être rassurant mais aussi vite devenir oppressant... SURTOUT il faut apprendre à savoir faire le TRIS ! Personnellement,j'écoute tout et je fais ensuite le tris à ma manière, selon mes envies, mes croyances et mes façons de fonctionner... Je comprends que çà puisse être très compliqué pour certaines, notamment quand ça vient de personnes que l'on ne porte pas spécialement dans notre coeur ou ce genre de personne (très) mal placée pour donner des conseils... Bref...  Mon conseil ; respirer, souriez, dites que "vous en prenez notes..." mais surtout FAITES COMME VOUS VOULEZ !


Je crois que j'ai plus ou moins résumé l'intégralité de ces 6 premiers mois en quelques lignes... J'ai JUSTE oublié de vous dire que j'ai été malade (oui oui), les 3 premiers mois et demi (le et demi est très important pour moi...)! :) Mais que malgré ce que l'on peut entendre, c'est largement surmontable et aujourd'hui çà va BEAUCOUP mieux (être enceinte n'est pas une maladie, loin de là !)... Le point méga positif que je garde de cette période c'est que je n'ai pas pris de poids et que comme dit mon gyneco; c'est tout ce que j'aurai de moins à perdre après... Vous n'êtes pas d'accord ? ;) 


Sur ces quelques lignes, je vous dis à très bientôt et n'hésitez pas à poser toutes vos questions en commentaire ci-dessous, je me ferais un plaisir de vous répondre ! 

Des bisous (de nous).



Hello les gourmands!

J'espère que vous allez bien et que vos fêtes de Noel se sont bien déroulées....  
Je ne pouvais pas terminer l'année sans une bonne adresse, surtout que je l'ai découverte pendant les fêtes et que vous avez été très nombreux après mes story Insta à me poser diverses questions à ce sujet...

Si vous avez la chance d'être encore en vacances cette semaine et que vous n'êtes pas trop loin du Beaujolais alors surtout, n'hésitez pas, vous allez vous REGALER !


La Benoite se trouve dans un petit village du Beaujolais, à Salles-Arbuissonnas. C'est mes collègues de boulot qui m'ont fait découvrir ce lieu lors de notre repas de fin d'année et à ma grande surprise, à quelques minutes à peine de chez moi : je ne connaissais pas ! 

C'est le lieu idéal pour un repas en famille, entre amis, une fête d'anniversaire ou un repas en tête à tête avec votre chéri(e) ! La salle est très jolie et on s'y sent bien. 

La cuisine est divine, les plats sont assez élaborés et SURTOUT, les produits sont frais et de qualité. 
Nous nous sommes régalés de l'entrée au dessert et on était même tenté de piquer dans l'assiette du voisin pour gouter tous les plats ! Tributaire du marché, le chef propose donc une petite carte mais assez complète quand même pour s'adapter aux goûts de chacun... Il faut compter entre 15 et 34€ le menu, vous trouverez celui du moment ICI

En tout cas, vous commencez à connaitre mon goût pour les bons voir très bons restaurant et je peux vous assurez que cette adresse fait partie de mes nouvelles bonnes tables... 

Vous trouverez toutes les infos concertants l'hôtel-restaurant sur leur site internet ICI. La salle n'étant pas très grande, je vous conseille de réserver... 

Infos pratiques : 
Adresse : 108 rue de la voûte, 69400 Salles-Arbuissonnas
Téléphone : 04 74 69 25 82
Mail : contact@labenoite.fr

Si vous allez visiter cette adresse, faites vous le plaisir d'une petite balade dans les vignes environnantes pour digérer et comme d'habitude, n'hésitez pas à partager vos photos avec le #lesbonnesadressesdepompom ! 

A très vite pour de nouvelles bonnes adresses, je vous souhaite un très bon réveillon de fin d'année et comme on dit, à l'année prochaine ! :) 




LA BENOITE


Hello les gourmands!

J'espère que vous allez bien et que vos fêtes de Noel se sont bien déroulées....  
Je ne pouvais pas terminer l'année sans une bonne adresse, surtout que je l'ai découverte pendant les fêtes et que vous avez été très nombreux après mes story Insta à me poser diverses questions à ce sujet...

Si vous avez la chance d'être encore en vacances cette semaine et que vous n'êtes pas trop loin du Beaujolais alors surtout, n'hésitez pas, vous allez vous REGALER !


La Benoite se trouve dans un petit village du Beaujolais, à Salles-Arbuissonnas. C'est mes collègues de boulot qui m'ont fait découvrir ce lieu lors de notre repas de fin d'année et à ma grande surprise, à quelques minutes à peine de chez moi : je ne connaissais pas ! 

C'est le lieu idéal pour un repas en famille, entre amis, une fête d'anniversaire ou un repas en tête à tête avec votre chéri(e) ! La salle est très jolie et on s'y sent bien. 

La cuisine est divine, les plats sont assez élaborés et SURTOUT, les produits sont frais et de qualité. 
Nous nous sommes régalés de l'entrée au dessert et on était même tenté de piquer dans l'assiette du voisin pour gouter tous les plats ! Tributaire du marché, le chef propose donc une petite carte mais assez complète quand même pour s'adapter aux goûts de chacun... Il faut compter entre 15 et 34€ le menu, vous trouverez celui du moment ICI

En tout cas, vous commencez à connaitre mon goût pour les bons voir très bons restaurant et je peux vous assurez que cette adresse fait partie de mes nouvelles bonnes tables... 

Vous trouverez toutes les infos concertants l'hôtel-restaurant sur leur site internet ICI. La salle n'étant pas très grande, je vous conseille de réserver... 

Infos pratiques : 
Adresse : 108 rue de la voûte, 69400 Salles-Arbuissonnas
Téléphone : 04 74 69 25 82
Mail : contact@labenoite.fr

Si vous allez visiter cette adresse, faites vous le plaisir d'une petite balade dans les vignes environnantes pour digérer et comme d'habitude, n'hésitez pas à partager vos photos avec le #lesbonnesadressesdepompom ! 

A très vite pour de nouvelles bonnes adresses, je vous souhaite un très bon réveillon de fin d'année et comme on dit, à l'année prochaine ! :) 




Latest Instagrams

© LPompom.